Aernoudt exclut à son tour Modrikamen du Parti populaire

28/09/10 à 07:47 - Mise à jour à 07:47

Source: Le Vif

Exclu par Mischaël Modrikamen du Parti populaire qu'il a cofondé, Rudy Aernoudt n'a visiblement pas jeté l'éponge, puisqu'il a exclu à son tour l'avocat d'affaires lors d'un "bureau" dissident. Et réitère sa demande d'un débat contradictoire suivi d'élections.

Aernoudt exclut à son tour Modrikamen du Parti populaire

© Belga

Rudy Aernoudt, exclu du Parti populaire le mois dernier par la voie d'une décision du bureau dont il conteste la régularité, a fait exclure l'autre co-président, Mischaël Modrikamen, ainsi que l'unique député du PP, Laurent Louis, au cours d'une réunion dissidente lundi soir.

Le procès verbal de la réunion mentionne que Rudy Aernoudt, Nathalie Noiret, Chris Dobbelaere, Sybille Thiéry, Thibauld Dufrenne et Huguette Devroye ont pris cette décision à l'unanimité.

Ils reprochent à Modrikamen et Louis d'avoir tenu des propos "racistes" à l'égard des Roms. Les deux intéressés, qui sont également membres du bureau, étaient quant à eux "excusés", au même titre que Chemsi Cheref-Kahn, selon le procès verbal.

Dans une lettre ouverte aux sympathisants, Rudy Aernoudt explique le sens de cette démarche, qui vise surtout à mettre en évidence l'irrégularité de sa propre éviction : "Cette décision a la même valeur juridique que la décision prise par Mischaël Modrikamen et son dit bureau du 24 août dernier. Ce n'est pas parce qu'il l'a annoncée à la RTBF qu'elle en est plus valable."

Il faut, selon lui, en conclure "soit qu'il n'y plus aucun coprésident au PP, soit que les deux coprésidents sont toujours en place. Dans un cas comme dans l'autre, il faut élire d'urgence une nouvelle présidence. Je réitère ma demande à Mischaël Modrikamen, à savoir l'organisation d'un débat contradictoire entre les deux cofondateurs du Parti populaire, suivi d'élections en bonne et due forme cette fois."

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires