Adoptions en RDC - "Les trois enfants sont dans leurs familles adoptives"

02/12/16 à 10:48 - Mise à jour à 10:51

Source: Belga

(Belga) Les trois enfants dont la procédure d'adoption internationale est remise en cause par les autorités judiciaires "sont toujours dans leurs familles adoptives", a précisé vendredi le parquet fédéral à l'agence Belga. "Ce n'est pas un problème de famille. Un juge de la jeunesse a été désigné pour veiller à leur bien-être, mais les parents adoptifs ne sont pas mis en cause", a indiqué un porte-parole.

Jeudi, le parquet fédéral communiquait que plusieurs perquisitions avaient été menées dans le cadre d'un dossier de trafic de mineurs provenant de République démocratique du Congo (RDC). La directrice d'un orphelinat à Kinshasa, Julienne M., a été inculpée de prise d'otages de mineurs et trafic d'êtres humains, notamment. En 2015, douze enfants attendus par des familles adoptives belges avaient été retenus en RDC à cause d'un moratoire sur les adoptions internationales décidé par les autorités congolaises. Julienne M. est suspectée d'avoir enlevé ces enfants et d'avoir demandé une importante somme d'argent en échange. Les enfants étaient finalement arrivés en Belgique en novembre 2015, après quoi le SPF Affaires étrangères avait déposé une plainte contre Julienne M. Par la suite, il est apparu que trois des enfants adoptés en Belgique pourraient ne pas répondre aux conditions légales de l'adoption internationale et seraient recherchés par les autorités congolaises, comme l'a indiqué jeudi le parquet fédéral par voie de communiqué. L'enquête du parquet doit déterminer si les adoptions de ces trois enfants se sont déroulées dans les règles, a indiqué vendredi un porte-parole. "Pour le reste, la situation est normale, les enfants restent dans les familles adoptives." (Belga)

Nos partenaires