Activités de Lafarge en Syrie - Deux ex-responsables de Lafarge inculpés à leur tour

08/12/17 à 23:47 - Mise à jour à 23:48

Source: Belga

(Belga) A l'instar d'Eric Olsen la veille, deux anciens responsables du cimentier français Lafarge ont été inculpés à leur tour vendredi soir à Paris dans l'enquête sur les activités du groupe en Syrie en 2013 et 2014, et les soupçons de financement d'organisations terroristes qui y sont liés.

Bruno Lafont, PDG de Lafarge avant la fusion de l'entreprise avec Holcim (Suisse) et la reprise de flambeau d'Eric Olsen, a été mis en examen pour "financement d'une entreprise terroriste" et "mise en danger de la vie d'autrui". Christian Herrault, ex-directeur général adjoint, a été inculpé pour les mêmes faits présumés. Les deux anciens responsables ont été placés sous contrôle judiciaire. La semaine dernière, trois cadres français de Lafarge avaient déjà été mis en examen dans la même affaire, dont deux anciens directeurs de la filiale syrienne de Lafarge, Bruno Pescheux et Frédéric Jolibois. La branche syrienne du cimentier, qui fait partie depuis 2015 du groupe LafargeHolcim, est soupçonnée d'avoir financé des organisations terroristes, dont l'EI, notamment via le paiement de "droits de passage" assurant le maintien de l'activité, en 2013 et 2014, dans son usine de Jalabiya, située dans le nord du pays en guerre. Il est également question de l'achat de pétrole en provenance de champs détenus par l'EI. (Belga)

Nos partenaires