Action "Ende Gelände" pour le climat: près de 100 Belges sont partis jeudi en Allemagne

12/05/16 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Belga

(Belga) Deux bus comprenant 108 jeunes Belges sont partis jeudi matin pour Proschim (Allemagne), afin de participer à l'action de désobéissance civile baptisée "Ende Gelände" ("Jusqu'ici et pas plus loin"). Elle vise à bloquer, entre vendredi et dimanche, les excavations dans l'une des plus grandes mines de lignite à ciel ouvert d'Europe située en Lusace (près de Berlin).

Cette initiative a été portée en Belgique par le mouvement 350 Belgique, qui a été rejoint par celui du Climate Express. Des formations à la non violence ont été données avec Agir Pour La Paix et Vredesactie. Cette initiative en Allemagne s'inscrit dans le cadre des dix jours d'actions contre le recours aux énergies fossiles, qui ont été initiées le 4 mai dernier. Au Pays de Galle, des activistes ont déjà occupé une mine de charbon durant une journée. En Australie, des activistes ont bloqué un port, s'opposant aussi au charbon. Les participants veulent empêcher le capitalisme de continuer à détruire le climat. "J'y vais parce que les engagements pris à Paris (Conférence des Nations Unies sur le climat fin 2015) - qui d'après moi ne sont pas suffisants - doivent être mis en pratique au plus vite", estime Hugo Périlleux, co-président d'EcoloJ ULB, en route vers l'Allemagne. "Pour limiter le réchauffement climatique à 2 degrés d'ici 2100, il faut sortir des énergies fossiles. On passe à l'action directe parce les choses ne bougent pas assez vite". (Belga)

Nos partenaires