Action devant l'Office des Etrangers contre la fermeture de 10.000 places d'accueil

20/06/16 à 16:15 - Mise à jour à 16:15

Source: Belga

(Belga) A l'initiative du CIRÉ (Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers) et de la CSC, une centaine de personnes se sont rassemblées lundi matin devant l'Office des Etrangers afin de dénoncer la fermeture de milliers de places d'accueil dans les centres Fedasil.

Action devant l'Office des Etrangers contre la fermeture de 10.000 places d'accueil

Action devant l'Office des Etrangers contre la fermeture de 10.000 places d'accueil © BELGA

Les manifestants ont formé une file symbolique devant l'Office des Étrangers afin d'attirer l'attention sur les 10.000 places d'accueil pour demandeurs d'asile que le gouvernement a annoncé vouloir supprimer. "La politique du gouvernement coûtera des centaines d'emplois dans le privé comme dans le secteur public. Six des sept centres Fedasil fermeront et 500 collaborateurs perdront à court terme leur emploi, soit un tiers du personnel. Sans compter les centaines d'emploi chez les partenaires de Fedasil", affirme Jean-Christophe Vancoppenolle, permanent CSC. "Sur les 10.000 places qui vont être supprimées cette année sans négociation ni réelle concertation, 7.000 le seront dans les 30 centres d'accueil de demandeurs d'asile qui vont être fermés tandis que les 3.000 autres seront supprimées dans les 6 centres Fedasil", poursuit-il. "Le gouvernement se base sur les statistiques de ces deux derniers mois pour décider de ces fermetures. Or, les flux d'arrivées peuvent augmenter de manière importante en peu de temps. Nous estimons irréaliste que le réseau d'accueil des demandeurs d'asile soit réduit à 24.000 places comme le souhaite le gouvernement, alors qu'il y a actuellement 28.000 personnes qui occupent ce réseau", déplore-t-il encore. (Belga)

Nos partenaires