Action de plusieurs ONG et citoyens pour dénoncer l'accaparement des terres par SOCFIN

24/02/16 à 14:15 - Mise à jour à 14:15

Source: Belga

(Belga) Une quarantaine de membres de diverses ONG accompagnés de citoyens ont mené une action symbolique mercredi midi devant le siège de SOCFIN à Bruxelles, pour dénoncer l'accaparement des terres par le groupe agro-industriel et manifester leur soutien aux paysans locaux.

Habillés de tenues paysannes et munis de râteaux, les participants ont symboliquement pris possession des deux parterres situés devant le siège du groupe, qu'ils ont entourés de barbelés. Des pancartes ont été brandies, aux inscriptions telles que "SOCFIN vole des terres, prenons les siennes", et une ligne rouge a été peinte au sol, "la ligne rouge que SOCFIN a dépassée". "Déforestation, non, non, non", "SOCFIN, colons, nouvelle génération", "Hubert, rend-nous nos terres", ont également scandé les ONG. "SOCFIN gère actuellement plus de 180.000 hectares de terres, ça représente en moyenne plus de 4.500 fermes belges", a déclaré Manuel Eggen, de FIAN Belgique. De plus, "les terres sont généralement acquises en connivence avec les autorités nationales ou locales, sans réelle consultation et consentement des communautés concernées". Les organisations regrettent encore "l'impunité de la justice" à l'encontre des dirigeants. L'action était aussi organisée en solidarité avec les paysans de Sierra Leone, où SOCFIN a acquis depuis 2011 plus de 12.000 hectares de terres. Six représentants de Maloa, organisation locale de défense des droits des paysans, y ont été emprisonnés récemment. Les participants demandent aux autorités belges "de prendre leurs responsabilités et de contrôler que les droits fondamentaux des communautés locales soient respectés par les entreprises qui ont leur siège en Belgique". Fin 2015, le point de contact national (PCN) belge pour les Principes directeurs de l'OCDE déplorait que le groupe ne respecte pas ces principes et constatait "un refus catégorique de SOCFIN" de participer à différentes réunions proposées. La holding luxembourgeoise SOCFIN, dont le groupe Bolloré est le principal actionnaire (39%), possède des plantations de palmiers à huile et d'hévéas au Cambodge, ainsi que dans plusieurs pays africains et en Indonésie. Le principale associé de Vincent Bolloré est l'homme d'affaires Hubert Fabri. (Belga)

Nos partenaires