Action Bob à Bruxelles: 5,7 % des conducteurs contrôlés avaient trop bu

23/12/13 à 07:21 - Mise à jour à 07:21

Source: Le Vif

Sur les 1.813 personnes ayant subi un contrôle d'alcoolémie à Bruxelles entre samedi midi et dimanche matin, 5,7% avaient trop bu, indique dimanche Patrick Feys, de la police fédérale. Deux voleurs en possession de GPS et autoradios volés, d'une machette et plusieurs armes blanches ont été mis à la disposition du parquet.

Action Bob à Bruxelles: 5,7 % des conducteurs contrôlés avaient trop bu

© Belga

Au total, 220 agents des différentes zones de police bruxelloise ont mené ces contrôles en 20 endroits, aidés par la douane. Selon Patrick Feys, "28 personnes avaient entre 0,22 et 0,35 milligramme d'alcool par litre et ont dû quitter leur véhicule durant trois heures. 75 dépassaient 0,35 milligramme." Un retrait de permis d'une durée de quinze jours a été ordonné pour 30 d'entre eux. "Un conducteur conduisait avec un taux d'alcool de 1,18 mg/l", ajoute Patrick Feys. Parallèlement, cinq infractions ont été constatées en lien avec les assurances, trois personnes ne portaient pas leur ceinture de sécurité, sept véhicules n'étaient pas en ordre de contrôle technique, huit n'étaient pas enregistrés et onze infractions relatives au permis de conduire ont été répertoriées. La police a également procédé à six tests de dépistage de drogue, dont deux positifs. Enfin, deux personnes recherchées par la police ont été arrêtées ainsi que deux illégaux. Six procès-verbaux ont été dressés pour possession de drogue, trois armes saisies et deux voleurs ont été mis à la disposition du parquet. Un individu a tenté de soudoyer la police et a reçu une amende et un procès verbal. "On peut difficilement comparer les résultats des différentes actions mais il est tout de même frappant de constater qu'encore 5,7% des conducteurs contrôlés avaient trop bu, car il y a eu beaucoup d'actions de sensibilisation", conclut Patrick Feys.

Quelque 51 retraits de permis et 119 pv dressés lors d'opérations de contrôle à Namur

La police a procédé à 51 retraits de permis pour conduite sous l'influence d'alcool ou de stupéfiants lors de deux opérations FIPA (Full Integrated Police Action) réalisées durant les nuits de vendredi à samedi et de samedi à dimanche dans l'arrondissement de Namur auprès de 503 conducteurs. Ces contrôles entraient dans le cadre de la campagne Bob 2013-2014 de l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR), a indiqué dimanche Laurence Mossiat, responsable communication de la zone de police de Namur.

Le substitut de garde du parquet de Namur a retiré treize permis de conduire pour une période de quinze jours et a procédé à 35 suspensions administratives de permis pour une période de trois ou six heures pour conduite en état d'ébriété. Trois conducteurs, sous l'influence de stupéfiants, se sont vu signifier un retrait immédiat de leur permis de conduire pour une période de quinze jours. Six véhicules ont été saisis pour défaut d'assurance, de même que trois armes prohibées et une petite quantité de produits stupéfiants.

Quelque 119 procès-verbaux de roulage ont aussi été rédigés pour diverses infractions, comme l'utilisation du GSM au volant ou le non-port de la ceinture et onze procès-verbaux judiciaires ont été dressés. Les deux opérations, coordonnées par la direction de coordination et d'appui de l'arrondissement de Namur, ont réuni un total de 76 policiers des zones des Arches, Jemeppe-sur-Sambre, Namur, Samsom (Sambreville-Sombreffe), Entre Sambre-et-Meuse et de la Police de la route de la province de Namur.

Nos partenaires