Accueil hivernal: le contrat de location du centre de Haren est signé

30/11/17 à 18:56 - Mise à jour à 18:56

Source: Belga

Citydev.brussels a confirmé jeudi après-midi la signature de la convention d'occupation à titre précaire du bâtiment Blue Star, à Haren, pour l'hébergement hivernal des sans abri. L'opérateur immobilier public a toutefois livré une tout autre explication que la secrétaire d'Etat fédérale, Zuhal Demir (N-VA), à propos des motifs de la mise à disposition tardive de l'immeuble.

Accueil hivernal: le contrat de location du centre de Haren est signé

Image d'archives © BELGA

Se disant "étonné" d'être mise en cause dans la presse par le cabinet de la secrétaire d'Etat à la Lutte contre la pauvreté et à l'Egalité des chances, citydev.brussels a notamment rappelé qu'il était devenu propriétaire du complexe Blue Star au printemps 2017 pour y implanter la nouvelle Ecole régionale des métiers de la sécurité. Selon lui, l'ancien propriétaire (Evere Real Estate) avait déjà mis à la disposition du Samusocial, un bâtiment du complexe pour le plan d'accueil hivernal des SDF l'an dernier.

Toujours d'après citydev.brussels, les premiers contacts avec le cabinet de Zuhal Demir remontent à septembre dernier.

Un premier projet de convention a été envoyé par l'institution au cabinet de la secrétaire d'Etat le 22 octobre. Citydev.brussels avait entre-temps déjà réalisé les vérifications techniques nécessaires (y compris chauffage et alarme incendie) afin que le bâtiment soit prêt à accueillir les sans-abris dès la mi-novembre, comme prévu initialement. Un ultime contrôle du fonctionnement du chauffage et de l'alarme incendie a été réalisé mercredi soir.

Selon l'administrateur général de citydev.brussels, Benjamin Cadranel, l'opérateur immobilier bruxellois avait renvoyé le 13 novembre dernier le projet de convention amendé, prévoyant notamment, comme l'an dernier, qu'il ne lui revenait pas d'endosser le fonctionnement de l'immeuble durant l'occupation. Mercredi, une version de la convention signée par Mme Demir a été soumise à un représentant de citydev.brussels après avoir subi une modification unilatérale par le cabinet de la secrétaire d'Etat, reportant de facto la responsabilité juridique du fonctionnement des installations sur citydev.brussels.

Depuis la poussée d'adrénaline du jour par médias interposés, la convention a néanmoins été signée sans les clauses litigieuses, jeudi après-midi.

Au passage, l'administrateur général de citydev.brussels a indiqué que le montant de la location à titre précaire de l'immeuble a été divisé par deux par rapport à celui qu'avait demandé l'ex-propriétaire l'an dernier (60.000 au lieu de 120.000 euros).

Le même montant de location a été demandé à la Ville de Bruxelles, qui a décidé de louer un autre immeuble du complexe pour y permettre l'accueil hivernal des migrants en transit géré par un collectif citoyen et Médecins du monde, une démarche que le fédéral, compétent en la matière a refusé d'assumer.

Nos partenaires