Accord sur les pensions complémentaires: "Une bonne nouvelle pour la concertation sociale"

23/10/15 à 17:29 - Mise à jour à 15/11/15 à 15:34

Source: Belga

Le gouvernement fédéral a confirmé, vendredi après-midi lors d'une brève réunion avec les partenaires sociaux au Lambermont à Bruxelles, son intention de mettre en oeuvre dans son intégralité l'accord de principe conclu la semaine dernière par le Groupe des dix.

Accord sur les pensions complémentaires: "Une bonne nouvelle pour la concertation sociale"

Charles Michel et le Groupe des 10. © Belga

"Le gouvernement a communiqué son engagement à exécuter l'accord conclu la semaine dernière par le Groupe des dix", a indiqué le Premier ministre Charles Michel, dans une déclaration à l'issue de la réunion qui n'aura duré qu'une demi-heure. "Nous avons décidé de poursuivre ensemble le travail de mise en oeuvre concrète et l'exécution de l'accord. Des techniciens du gouvernement et des techniciens du groupe des dix travailleront ensemble."

"Les discussions doivent encore se poursuivre sur deux points: le chômage temporaire et la reprise du travail après 2 mois d'incapacité", a poursuivi le Premier ministre. "Il est prévu que les partenaires sociaux se revoient avec les ministres compétents (Kris Peeters, Emploi et Maggie De Block, santé, ndlr) d'ici la fin du mois de novembre."

"C'est une bonne nouvelle pour la concertation et la paix sociale", a conclu Charles Michel.

Michèle Sioen, présidente de la Fédération des Entreprises de Belgique et présidente du Groupe des dix, a également exprimé sa satisfaction. "Après des discussions parfois difficiles, la question des pensions complémentaires est résolue", a-t-elle déclaré.

Prudence

Du côté des syndicats, on apprécie également que le gouvernement applique l'accord mais on se montre vigilant. "C'est logique", a affirmé Marc Leemans, président de la CSC. "Il ne serait pas opportun de le modifier à nouveau". Mais la confiance n'est pas totalement rétablie, selon les syndicats. "Tout ce qui s'est passé n'est pas effacé d'un seul coup", a poursuivi M. Leemans. "Les mesures déjà prises par le gouvernement sont tellement disproportionnées qu'il est difficile de parler de grande confiance." Sa collègue du syndicat chrétien, Marie-Hélène Ska appelle également à la vigilance. "Il y a encore des détails à régler mais des détails importants. Le diable se cache dans les détails. Comme c'est la première fois en un an que le gouvernement prend la concertation sociale au sérieux, nous restons particulièrement vigilants", a ajouté la secrétaire générale de la CSC.

"Je suis heureux mais prudent", a pour sa part déclaré Marc Goblet, secrétaire général de la FGTB, pour qui il est également nécessaire d'effectuer "une analyse complète de tous les chiffres". "C'est très bien que le gouvernement a décidé d'appliquer l'accord mais il reste encore du travail, notamment sur la question du chômage temporaire et de la réintégration des personnes malades."

L'accord de principe conclu entre le patronat et les syndicats concerne notamment l'épineuse question du rendement garanti des pensions complémentaires. L'accord prévoit d'appliquer à l'avenir un rendement minimum d' 1,75%, pouvant augmenter jusqu'à 3,75% en fonction de l'évolution future du taux des obligations belges (OLO) à 10 ans.

Nos partenaires