Accord sur le nucléaire iranien - L'Iran invité jeudi à Bruxelles pour des discussions sur l'accord nucléaire

09/01/18 à 01:39 - Mise à jour à 01:42

Source: Belga

(Belga) L'Union européenne a invité le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif à des discussions avec ses homologues français, allemand et britannique jeudi à Bruxelles sur la préservation de l'accord sur le nucléaire iranien.

Dans un communiqué publié dans la nuit de lundi à mardi, l'UE a proposé ces discussions à M. Zarif, dont la venue en Europe cette semaine était déjà annoncée par Téhéran, au moment où les Etats-Unis pourraient dénoncer dans quelques jours l'accord sur le nucléaire conclu en juillet 2015 entre l'Iran et le Groupe des Six (Allemagne, Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie). Le communiqué indique que la représentante de l'UE pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini, "réunira une rencontre avec les ministres des Affaires étrangères des pays de l'E3 - France, Jean-Yves Le Drian, Allemagne, Sigmar Gabriel, et Royaume-Uni, Boris Johnson - et le ministre iranien des Affaires étrangères Jawad Zarif jeudi 11 janvier à Bruxelles". Selon ce communiqué, "la rencontre aura lieu dans le contexte du travail en cours pour garantir une application complète et sans interruption du Plan global d'action commun" (JCPOA selon l'acronyme anglais, le nom officiel de l'accord sur le nucléaire iranien). L'Iran a lancé lundi une mise en garde sur l'éventualité d'une sortie des Etats-Unis de cet accord, à quelques jours d'une décision américaine liée à ce dossier. "La communauté internationale doit se préparer à une possible sortie des Etats-Unis de l'accord nucléaire d'ici quelques jours", a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, l'un des principaux négociateurs de cet accord, cité par l'agence de presse officielle iranienne Irna. "Nous nous sommes préparés à tous les scénarios", a dit M. Araghchi. L'UE, qui a joué un rôle important dans la conclusion de l'accord de 2015, est intervenue dernièrement auprès de parlementaires américains pour que Washington ne sorte pas de l'accord. (Belga)

Nos partenaires