Accord sur le contrôle budgétaire et des mesures de relance

18/07/12 à 06:56 - Mise à jour à 06:56

Source: Le Vif

A l'issue de trois journées de discussions, le gouvernement a donc bouclé son contrôle budgétaire et s'est mis d'accord sur des mesures de sa stratégie de relance. Ainsi, le gouvernement a clôturé l'exercice en maintenant le budget dans les rails fixés à savoir limiter le déficit à 2,4% pour l'entité I.

Accord sur le contrôle budgétaire et des mesures de relance

© BELGA

La réévaluation de certains postes et la diminution de la charge de la dette grâce à la baisse des taux d'intérêt que la Belgique doit payer pour ses emprunts a permis de compenser les montants nécessaires.

Par ailleurs, il a été décidé d'anticiper de trois mois l'entrée en vigueur d'une mesure déjà prévue pour 2013 à savoir une diminution des charges pour les trois premiers emplois dans les PME. La mesure entrera en vigueur en octobre et atteindra sa vitesse de croisière en janvier 2013, a expliqué le vice-premier ministre MR Didier Reynders qui s'est réjoui de cette mesure.

Le gouvernement a aussi retenu l'idée défendue par le PS d'augmenter le salaire poche des travailleurs avec un bas salaire via le bonus emploi combiné avec un crédit d'impôt. Cette mesure entrera en vigueur en 2013 et devrait représenter une différence de 15 euros par mois pour les personnes concernées.

Du côté libéral on s'est aussi réjoui de la décision de terminer le rattrapage de la pension ménage des indépendants. Cette pension ménage sera la même que celle de la pension ménage des travailleurs salariés à partir de 2013 ce qui représente une différence de 22 euros par mois par rapport à la situation actuelle.

Par ailleurs, toujours en 2013, on portera à 80% la diminution du précompte professionnel pour les chercheurs. Toujours en 2013, le gouvernement a aussi prévu une diminution sous certaines conditions des charges sur les emplois dans l'HORECA. Quant aux mesures de contrôle budgétaire strict, il a notamment été convenu de libérer 9 millions pour l'application de la loi Salduz et de permettre à la ministre de la Justice de lancer les procédures pour une exécution des petites peines via des systèmes comme le bracelet électronique et le contrôle à domicile. On a aussi convenu de recourir à des chambres de procédure accélérée.

"Bouclé avec succès", dit le Premier ministre Elio Di Rupo

Le Comité ministériel restreint a terminé ses travaux vers 1 heure dans la nuit de mardi à mercredi. Dans une courte déclaration, M. Di Rupo a mis l'accent sur le fait que la Belgique respecte strictement ses engagements budgétaires tout en donnant des perspectives aux travailleurs et aux entreprises. "Nous avons donné des moyens supplémentaires pour la justice, la police, les ambulanciers" a-t-il précisé en soulignant qu'on permettra une exécution des peines plus rapide et le recrutement de policiers.

Il a encore souligné que le gouvernement s'était mis d'accord sur les premières mesures de la stratégie de relance avec notamment une augmentation du salaire poche des travailleurs qui ont un bas revenu, la création de 10.000 postes de stages de jeunes en entreprise, le soutien aux PME pour les trois premiers engagements et un soutien à l'innovation et à la recherche.

Avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires