Accident Sierre: l'identification des victimes est toujours en cours

14/03/12 à 08:01 - Mise à jour à 08:01

Source: Le Vif

"Ma pensée va d'abord à la détresse des familles", a dit le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders après l'accident de car survenu à Sierre, dans le Valais. Cette détresse est d'autant plus grande que plusieurs d'entre elles sont toujours dans l'incertitude sur le sort de leur enfant, a-t-il ajouté.

Accident Sierre: l'identification des victimes est toujours en cours

© Reuters

L'identification des victimes est en effet toujours en cours. Les Affaires étrangères organisent actuellement l'acheminement des familles belges jusqu'à Sierre; deux avions Embraer d'une capacité de 82 places sont prêts à partir pour transporter les familles. Si nécessaire, un Airbus pourrait être mis à disposition, a indiqué le ministre qui se trouve actuellement au Vietnam.

Pour avoir des informations sur les victimes, le mieux est toujours d'appeler le numéro d'appel de la police suisse: 0041 848 112 117.

Les enfants impliqués dans l'accident de car provenaient des écoles primaires "'t Stekske" à Lommel et "Sint-Lambertus" à Heverlee, ont indiqué respectivement l'échevin de l'Enseignement, Geert Jansen (Open vld), et le porte-parole de la police locale de Louvain, Marc Vranckx.

"C'est un accident vraiment tragique. Nous sommes en train de prendre contact avec les enseignants de l'école primaire ''t Stekske'", a précisé l'échevin de Lommel. "Les enfants étaient sur le chemin du retour de leurs classes de neige. Le nombre de victimes provenant de Lommel est encore inconnu", selon Geert Jansen.

La police louvaniste a pour sa part indiqué avoir prévenu tous les parents. Elle leur a proposé un soutien du service d'aide aux victimes ou de psychologues de l'hôpital universitaire de Gasthuisberg. Un plan d'intervention médical a également été mis en place par la ville de Louvain.

Le nombre d'enfants blessés ou décédés en provenance de Hervelee n'a pas non plus pu être déterminé, selon le porte-parole de la police.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires