Accident ferroviaire: le patron d'Infrabel confirme que le signal 'rouge' franchi n'est pas équipé du TBL1+

20/06/16 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Belga

(Belga) L'administrateur-délégué d'Infrabel, Luc Lallemand, a confirmé lundi devant la commission de l'Infrastructure de la Chambre que le signal dont le feu était au rouge lors de l'accident de trains à Saint-Georges-sur-Meuse n'est pas équipé de la technologie de freinage automatique TBL1+ cependant à l'oeuvre sur la dorsale wallonne.

Accident ferroviaire: le patron d'Infrabel confirme que le signal 'rouge' franchi n'est pas équipé du TBL1+

Accident ferroviaire: le patron d'Infrabel confirme que le signal 'rouge' franchi n'est pas équipé du TBL1+ © BELGA

Le 5 juin dernier, un train de passagers allant dans la direction de Liège a franchi ce feu rouge sur la ligne 125, à une vitesse estimée entre 90 km/h et 100 km/h, percutant un train de marchandises, évoluant à une vitesse estimée entre 10 km/h et 15 km/h, a expliqué M. Lallemand, livrant quelques éléments de contexte sur la collision sans toutefois porter atteinte aux enquêtes en cours. Cet accident a fait trois morts dont le conducteur du train de passagers. Actuellement, 7.573 grands signaux du pays sur 10.249 (74%) sont équipés de la TBL1+ qui permet le freinage automatique du train en cas de problème. Le choix des signaux équipés en vue d'une couverture d'efficacité maximale de la TBL1+ est opéré en fonction de noeuds que sont les gares, bifurcations, points d'arrêts et tient compte de critères qui sont le nombre de trains de voyageurs par noeud, le nombre de voyageurs dans les trains, la vitesse des trains qui passent par le noeud et le nombre de signaux dans le noeud. Cette situation permet selon Infrabel d'atteindre une "couverture d'efficacité" de 99,9% et une réduction de risques de 75% par rapport à l'ancien système Memor-Crocodile. Actuellement, Infrabel et la SNCB planchent sur l'installation du système ETCS européen - en réalité, il existe 50 systèmes ETCS, a relativisé l'administrateur-délégue de la SNCB, Jo Cornu - plus performant. En théorie, l'ETCS "Full Supervision" (8,5% de "risque de sécurité") doit permettre de réduire le risque d'accidents de 95% par rapport au Memor-Crocodile, un investissement estimé à 4,683 milliards d'euros. En réalité, la Belgique mettra en oeuvre d'ici 2022 un masterplan prévoyant un système ETCS estimé à 2,004 milliards d'euros (10,3% de "risque de sécurité"). (Belga)

Nos partenaires