Accident de train à Morlanwelz - Condoléances des cheminots, la CSC-Transcom appelle à une minute de silence

28/11/17 à 00:41 - Mise à jour à 00:42

Source: Belga

(Belga) Les cheminots présentent leurs condoléances aux familles et amis des victimes du double accident de train survenu lundi à Morlanwelz. La CSC-Transcom invite à une observer une minute de silence mardi à 11h00.

Dans un communiqué, le syndicat CSC-Transcom a fait part de ses pensées aux amis et familles des victimes du double accident qui a fait deux morts et sept blessés. Marjan Cauwenberg, responsable communication de la CSC-Transcom, demande "toute la lumière" sur le drame. Le syndicat appelle en outre l'ensemble des cheminots et des voyageurs à "observer une minute de silence ce mardi à 11h, en klaxonnant sur l'ensemble du réseau, en hommage à nos collègues décédés et blessés, hier et ces dernières semaines". "Ce soir, c'est toute la famille des cheminots qui est en deuil", estime aussi Pierre Lejeune, secrétaire national de la CGSP Cheminots. Le syndicat se dit "particulièrement choqué par le dramatique accident (...) qui touche les cheminots au plus profond de leur chair", et exprime ses pensées les plus chaleureuses aux proches des victimes. L'union rappelle dénoncer depuis de nombreux mois les conditions de travail dégradées et dangereuses imposées au personnel des chemins de fer. "La CGSP Cheminots insiste fermement pour que la sécurité reste la priorité absolue et qu'elle ne soit jamais entravée par des exigences surévaluées de productivité et d'impératifs liés aux performances de ponctualité à atteindre", conclut la communication. L'accident s'est produit lundi soir sur un passage à niveau situé à Morlanwelz, où des travaux de réparation étaient en cours à la suite de l'embrasement d'un véhicule fauché par un train en matinée. Il a causé la mort de deux travailleurs d'Infrabel et en a blessé grièvement deux autres, ont annoncé les pompiers de La Louvière à l'occasion d'une conférence de presse. Cinq passagers d'un train de voyageurs ont ensuite été blessés lors d'une seconde collision. (Belga)

Nos partenaires