Accident de car en Suisse: les sauveteurs sous le choc

14/03/12 à 07:01 - Mise à jour à 07:01

Source: Le Vif

La tragédie qui a eu lieu dans un tunnel de l'autoroute à Sierre est "sans précédent", a déclaré le commandant de la police valaisanne lors d'une conférence de presse. Même les sauveteurs pourtant aguerris ont été bouleversés.

Accident de car en Suisse: les sauveteurs sous le choc

© Reuters

"Ce drame va bouleverser toute la Belgique", a dit l'ambassadeur de Belgique en Suisse Jan Luykx. Toutes les victimes viennent de deux provinces de la Belgique flamande, le Brabant et le Limbourg.

"Je n'ai jamais vécu ça. L'ampleur de l'accident est difficile à digérer". "Pour le moment je me concentre sur des aspects pratiques", a confié l'ambassadeur à l'ats. "L'émotionnel viendra lors des rencontres avec les familles". Plusieurs d'entre elles sont attendues en Valais où une cellule psychologique a été mise en place pour les soutenir.

L'ambassadeur a remercié les autorités valaisannes pour leur efficacité et leur coopération. Il a dit avoir été informé rapidement et en toute transparence.

Le président du gouvernement valaisan Jacques Melly a fait part de son "immense tristesse" et de sa "profonde émotion". Il a présenté ses condoléances aux familles des victimes et adressé ses remerciements aux sauveteurs qui ont oeuvré "dans desconditions très difficiles".

Le médecin chef de l'Organisation cantonale valaisanne de secours (OCVS), Jean-Pierre Deslarzes n'a pas caché avoir de la peine à trouver les mots. "Tous les intervenants ont été choqué par ce qu'ils ont vécu", a-t-il déclaré. Le fait qu'il s'agisse d'enfants ajoute beaucoup au côté dramatique de la situation. L'émotion se lisait sur le visage de la plupart des sauveteurs et beaucoup n'ont pas pu retenir leurs larmes.

Les causes toujours inconnues


Le procureur Olivier Elsig a assuré qu'il ferait "tout pour savoir ce qui s'est passé". Il veut éviter d'ajouter des zones d'ombres au drame dont le bilan est particulièrement lourd: les 52 passagers de l'autocar sont tous décédés ou blessés.

Le véhicule est de dernière génération, neuf ou presque, a précisé le procureur. Il est équipé de ceintures de sécurité. Dans le tunnel, où la vitesse est limitée à 100 km/h, il a heurté la bordure droite de la chaussée avant de percuter frontalement le mur de béton situé à l'extrémité d'une place de secours à droite de la route.

L'alarme a été donnée peu après 21h15. Plus de 200 intervenants ont été engagés, dont 15 médecins, 30 policiers, 60 pompiers, 100 sanitaires et 3 psychologues. L'intervention qui a duré plus de huit heures a nécessité l'engagement de 12 ambulances et de 8 hélicoptères.

Les 24 enfants blessés ont été acheminés vers les hôpitaux valaisans de Sierre, Sion, Martigny et Viège. Un a été transféré à Berne, deux autres au CHUV de Lausanne. D'autres transferts en sont pas exclus.

La priorité est désormais donnée à l'accueil des familles des victimes, a précisé le commandant de la police valaisanne Christian Varone. Elles pourraient arriver dans la journée, à tout le moins une partie d'entre elles. La police a activé sa help-line téléphonique pour établir le contact avec les familles.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires