Accident d'un car de Chinois en Corée du Nord: "amère tristesse" de Kim Jong Un

24/04/18 à 03:51 - Mise à jour à 03:58

Source: Belga

(Belga) Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un s'est rendu à l'ambassade de Chine à Pyongyang pour exprimer son "amère tristesse" après l'accident de car au cours duquel 32 touristes chinois et quatre employés nord-coréens qui les accompagnaient ont trouvé la mort dimanche, ont rapporté mardi les médias d'Etat.

Deux autres ressortissants chinois, présents dans le car qui s'est écrasé en contrebas d'un pont dans le sud du pays, ont été grièvement blessés, selon Pékin. L'agence officielle nord-coréenne KCNA a rapporté que Kim Jong Un a rencontré lundi matin l'ambassadeur chinois avant de se rendre à l'hôpital au chevet des blessés. "Il a déclaré que cet accident soudain et inattendu lui a causé une amère tristesse et qu'à la pensée des familles endeuillées, il ne peut contrôler son chagrin", a rapporté KCNA. Selon l'agence nord-coréenne, qui ne rapporte qu'exceptionnellement les mauvaises nouvelles, Kim Jong Un a ajouté que son "peuple considère cet accident comme étant son propre malheur". Il s'est agit d'"un accident de la circulation imprévu qui a causé de lourdes pertes parmi les touristes chinois", selon KCNA, qui n'a fourni aucun détail sur le nombre de morts ou de blessés. La visite du dirigeant Nord coréen à l'ambassade chinoise traduit l'importance que Pyongyang accorde à l'évènement. La Chine est le principal partenaire commercial et le premier soutien diplomatique de Pyongyang. La traditionnelle entente entre Chinois et Nord-Coréens, alliés indéfectibles lors de la Guerre froide, s'est cependant lézardée depuis le soutien de Pékin aux multiples sanctions de l'ONU visant à enrayer le programme nucléaire et balistique de Pyongyang. La Corée du Nord a cependant récemment pris des dispositions afin de se réconcilier avec Pékin. Kim Jong Un, qui n'avait fait aucune visite officielle à l'étranger depuis son arrivée au pouvoir en décembre 2011, s'est rendu en mars à Pékin où il a rencontré le président chinois Xi Jinping. (Belga)

Nos partenaires