Accident à Sierre : "Aucun système de sécurité ne peut atténuer un tel choc"

18/03/12 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Source: Le Vif

La violence du choc, lors du dramatique accident de car survenu à Sierre mardi dernier, a été telle que le poids des corps a été multiplié jusqu'à 20 fois.

Accident à Sierre : "Aucun système de sécurité ne peut atténuer un tel choc"

© Reuters

Lors du dramatique accident de bus survenu mardi soir en Suisse, le choc frontal a été tellement violent que les sièges ont subi des pressions allant jusqu'à 1,6 tonne et que les passagers ont été catapultés vers l'avant, subissant des forces allant de 10 à 20 fois le poids de leur corps. "Aucun système de sécurité ne peut atténuer un tel choc", déclarent des experts dans le quotidien suisse Le Matin.

Le choc est tel que les points d'attache des sièges n'y résistent pas, déclare Markus Muser, chef du Groupe de travail pour la mécanique des accidents (AGU Zurich). Et si les sièges avaient été mieux fixés, les ceintures de sécurité auraient présenté un autre danger mortel car "avec de telles forces, elles blesseraient les organes internes", explique un autre expert, Raphael Murri.

Le choc a arraché les sièges les uns après les autres et personne n'a pu survivre sur les cinq premiers mètres. "Il y a ce que l'on appelle la zone de survie: la place autour du passager du véhicule, qui lui permet de survivre après une telle collision", explique Markus Muser. "Si cette zone a été violemment déformée, il n'y a pratiquement aucune chance de s'en tirer vivant."

Les enfants qui étaient assis à l'arrière ont eu davantage d'espace et ont été projetés avec leur siège vers l'avant, contre les sièges devant eux, ce qui a amorti un peu le choc et a permis à certains de survivre, ajoutent les experts.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires