Abou Jahjah lance Be.one, un nouveau partir pour offrir "l'égalité radicale" à l'électeur

07/02/18 à 16:17 - Mise à jour à 16:20

Source: Belga

(Belga) Un nouveau parti se présentera aux électeurs en Flandre et à Bruxelles: Be.one, fondé par le polémiste Abou Jahjah et l'ex-sénatrice Agalev Meryem Kaçar. Cette formation politique se présente comme post-capitaliste, plaide pour une égalité radicale, quels que soient le genre et l'origine sociale, et fait de l'enseignement fondamental, de l'emploi et du logement des droits pour tous.

Dans le domaine socio-économique, Be.one préconise un déplacement de la charge fiscale des bas revenus vers les hauts revenus et une imposition plus forte des grandes entreprises et des multinationales tandis que les PME seraient moins imposées. Il soutient aussi la transition écologique et des idées telles que les monnaies locales. Si le parti se rallie à la séparation de l'Eglise et de l'Etat, il ne veut pas d'une laïcité à la française mais prône le modèle britannique, "plus relax". Pour ce qui est de Bruxelles, Be.one se prononce en faveur d'une plus grande autonomie de la Région, notamment en matière d'enseignement. Le parti se présentera aux élections locales de 2018 dans plusieurs grandes villes, dont Anvers, Gand, sans doute Malines, l'une ou l'autre cité limbourgeoise et quelques communes bruxelloises. Des contacts sont en cours pour présenter des listes en Wallonie mais ils n'ont pas encore abouti. (Belga)

Nos partenaires