"Abou Imran" en attente d'extradition vers le Maroc

12/04/11 à 17:10 - Mise à jour à 17:10

Source: Le Vif

Comme le Vif/L'Express l'a révélé sur son site, le 11 avril, l'Anversois Fouad Belkacem, dit Abou Imran, le leader de Sharia4Belgium, a été arrêté à Paris le 9 avril dernier.

"Abou Imran" en attente d'extradition vers le Maroc

© Capture d'écran Youtube

Il faisait partie des 61 personnes interpellées ce jour-là, dont 19 femmes voilées, lors de la manifestation d'activistes musulmans s'insurgeant contre la loi sur le voile intégral. "Abou Imran" n'est pas un inconnu dans les cercles salafistes français : il enjoignait Carla Bruni de porter le niqab.

La manifestation avait été interdite, la veille, par la préfecture de police de Paris, qui craignait que ce rassemblement ne provoque des troubles à l'ordre public et des "affrontements violents" avec des contre-manifestants. Anjem Choudary, l'ancien leader de Sharia4UK, groupe extrémiste dissous en 2010 par les autorités britanniques, a également été appréhendé par la police française. Il devait être reconduit en Grande-Bretagne.

La situation se corse avec Fouad Belkacem car, indique le site français Bivouac-ID faisant état de sources judiciaires, il est sous le coup d'un mandat d'arrêt international délivré par le Maroc, où il a été condamné à dix ans de prison pour trafic de stupéfiants. Il est également sous le coup d'une enquête préliminaire en France pour des propos tenus sur une vidéo diffusée sur YouTube. Le leader de Sharia4Belgium a donc été placé en garde à vue. C'est la chambre d'extradition de la cour d'appel de Paris qui devra décider de le remettre ou non aux autorités judiciaires marocaines. L'homme bénéficie de la double nationalité, belge et marocaine, mais, en l'occurrence, le fait qu'il soit également belge n'empêche pas la France de l'extrader vers le Maroc.

Le parquet d'Anvers n'a ni "confirmé ni infirmé" l'information donnée par le site levif.be.

M.C.R.

En savoir plus sur:

Nos partenaires