Abdication d'Albert II : " Juillet 2013, c'est beaucoup trop tôt ! "

26/10/12 à 15:33 - Mise à jour à 15:33

Source: Le Vif

Pour le sénateur Francis Delpérée, une abdication du roi en juillet 2013 donnerait l'impression que la capitaine quitte le navire Belgique.

Abdication d'Albert II : " Juillet 2013, c'est beaucoup trop tôt ! "

© Capture d'écran rtbf.

Dossier "Famille royale, un bon filon pour la business" : à lire dans Le Vif/L'Express.

"Philippe sera bientôt roi", assure Frédéric Deborsu dans Question(s) royale(s), son livre très controversé. "Il semble certain qu'Albert souhaite abdiquer. Et sortir en beauté, au plus vite. Il est vraiment usé. Le mois de juillet 2013 lui semble être une date de choix." Selon Deborsu, pour qui le roi aurait un cancer de la peau consécutif à une trop régulière exposition au soleil, "l'information est confirmée".

Seulement voilà : l'entourage royal, Jacques van Ypersele de Strihou en tête, et le gouvernement souhaiteraient qu'Albert reste à la tête de l'Etat au moins jusqu'en 2014, pour qu'il soit maître d'oeuvre lors de la formation du prochain gouvernement. La confiance en Philippe reste limitée. "Sa personnalité pourrait être utilisée par les nationalistes flamands pour déstabiliser la monarchie, donc la Belgique", estime Deborsu.

C'est la santé du roi qui dictera la date. Le constitutionnaliste et sénateur CDH Francis Delpérée juge la situation délicate pour le Palais : "Aucun roi des Belges, hors Léopold III dans les circonstances que l'on sait, n'a abdiqué. En outre, juillet 2013 n'est pas une date idéale pour passer la main. C'est beaucoup trop tôt, alors que se joue la réforme institutionnelle et les transferts aux Régions. Ce serait donner l'impression au pays que le capitaine quitte le navire Belgique."

Olivier Rogeau

Nos partenaires