Abdeslam soumis à un régime de sécurité "individuel et particulier" à la prison de Bruges

19/03/16 à 18:48 - Mise à jour à 18:48

Source: Belga

Le suspect terroriste Salah Abdeslam sera plus que probablement soumis à un régime de sécurité "individuel et particulier" à la prison de Bruges où il est arrivé peu avant 18h30.

Abdeslam soumis à un régime de sécurité "individuel et particulier" à la prison de Bruges

© BELGA

La prison de Bruges est le seul pénitencier en Belgique qui dispose d'un département avec un tel régime de sécurité, celui de Lantin étant momentanément fermé. Cette section a été créée en 2008. "Elle était initialement destinée à des détenus qui risquaient de prendre la fuite ou qui rencontraient des problèmes comportementaux dans la section ordinaire. Mais avec le développement des affaires terroristes, de tels dossiers sont également pris en considération", explique Kathleen Van De Vijver, la porte-parole de l'administration pénitentiaire.

Il va de soi que la section est hautement sécurisée: les cellules bénéficient de double portes, tout le mobilier est fixé au sol ou au mur à l'aide de boulons et est construit avec du matériel solide. La télévision se trouve quant à elle derrière du plexiglas. Par ailleurs, les objets de la cellule sont contrôlés quotidiennement pour éviter que le détenu ou une autre personne puisse se blesser.

Le personnel de sécurité qui travaille au sein de ce département est formé afin de pouvoir gérer les prisonniers dans ce régime particulier. "Un régime spécial par détenu est en vigueur, selon les spécificités du dossier", souligne Van De Vijver. Une équipe soignante est également responsable de l'accompagnement.

L'arrivée de Salah Abdeslam ne semble pas être un problème pour le personnel. "Il ne règne aucune inquiétude au sujet de sa venue, c'est notre boulot", indique à l'agence Belga Gino Hoppe de la CGSP Prisons. "Cela n'est autre que logique. Ce département est spécialement équipé."

En savoir plus sur:

Nos partenaires