Abattage sans étourdissement: les organisations musulmanes aussi devant la Cour constitutionnelle

30/11/17 à 19:02 - Mise à jour à 19:03

Source: Belga

(Belga) Les organisations musulmanes belges ont aussi déposé un recours devant la Cour constitutionnelle contre l'interdiction de l'abattage des animaux sans étourdissement. Cette action survient deux jours après un recours similaire des organisations juives. Aussi bien les Juifs que les Musulmans mettent en avant le principe de la liberté religieuse.

L'été dernier, les gouvernements wallon et flamand avaient voté pour une interdiction de l'abattage d'animaux sans étourdissement. En Wallonie, cette mesure sera d'application à partir du 1er juin 2018 tandis que l'interdiction entrera en vigueur en 2019 en Flandre. L'Exécutif des Musulmans (EMB), le Conseil de coordination des institutions islamiques de Belgique et les autorités conjointes de la communauté musulmane de Belgique sont allés, jeudi, devant la Cour constitutionnelle pour contester cette interdiction. Ces organisations affirment qu'il s'agit d'une attaque directe contre l'"un des plus essentielles prescriptions alimentaires de la foi musulmane, une exigence que les animaux doivent être abattus rituellement (halal)". Par ailleurs, elle estime que cette interdiction hypothèque la fête annuelle du sacrifice. Actuellement, les organisations juives et musulmanes s'attaquent uniquement au décret wallon. Mais selon l'avocat Joos Roets, le décret flamand suivra. (Belga)

Nos partenaires