Abaaoud, cerveau présumé des attentats de Paris, mort dans l'assaut de Saint-Denis

19/11/15 à 13:42 - Mise à jour à 14:24

Source: Afp

Le Belge Abdelhamid Abaaoud a été tué dans l'assaut d'envergure mené mercredi matin par la police française à Saint-Denis en banlieue parisienne, a confirmé jeudi la justice française. Son corps criblé d'impacts a été identifié. Me Nathalie Gallant, avocate du père d'Abaaoud, a prévenu celui-ci jeudi du décès de son fils.

Abaaoud, cerveau présumé des attentats de Paris, mort dans l'assaut de Saint-Denis

© AFP

"Abdelhamid Abaaoud vient d'être formellement identifié, après comparaison de traces papillaires, comme ayant été tué au cours de l'assaut (...) Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble", précise un communiqué de François Molins, chargé de l'enquête sur les attaques qui ont fait 129 morts et plus de 350 blessés.

Les enquêteurs tentent toujours d'identifier les corps d'une à deux autres personnes tuées lors de l'assaut, dont peut-être celui d'une femme, avait indiqué mercredi François Molins. La poursuite de l'identification des corps devrait permettre de dire si la femme est bien Hasna Ait Boulahcen, qui aurait 26 ans et serait née dans les Hauts-de-Seine. Cette probable kamikaze avait été mise sur écoute en raison de ses liens avec Abdelhamid Abaaoud.

L'annonce de l'avocate au père d'Abdelhamid Abaaoud a été suivie "d'un long silence", a-t-elle déclaré à Belga. "Il m'a ensuite remerciée. (...) Il va falloir lui laisser le temps de digérer." Omar Abaaoud, actuellement à l'étranger, s'était constitué partie civile au procès à l'issue duquel son fils avait été condamné pour l'enlèvement de son petit frère Younes, alors âgé de 13 ans, dont le père est d'ailleurs toujours sans nouvelles.

Le Premier ministre français Manuel Valls a salué la neutralisation du jihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, "l'un des cerveaux" des attentats de Paris.

En savoir plus sur:

Nos partenaires