Joyce Azar
Joyce Azar
Journaliste VRT-Flandreinfo et co-fondatrice de DaarDaar
Opinion

01/02/17 à 10:05 - Mise à jour à 16:32

"À Anvers, les clés du pouvoir semblent se trouver dans les mains des partis extrêmes"

D'ici quelques mois, l'hôtel de ville d'Anvers disparaîtra. Le temps d'une profonde rénovation, le joyau architectural sera recouvert de bâches imposantes. Ses occupants, eux, devront quitter les lieux pour une durée de trois ans. A se demander donc si le bourgmestre, Bart De Wever, y remettra les pieds un jour. En octobre 2018, les électeurs de la métropole décideront de son sort.

En attendant, les partis flamands commencent déjà à déserter la rue de la Loi pour rejoindre la (grand-) place du village. Leur mission : renverser le géant de la N-VA. Tous le savent : une chute du plus grand parti de Belgique dans la ville la plus peuplée de Flandre aurait indéniablement des répercussions sur les scrutins régional et fédéral de 2019.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires