90% des mères et 75% des pères trouvent que le congé de maternité est trop court

09/06/16 à 14:02 - Mise à jour à 15:39

Source: Knack

Une nouvelle étude du Gezinsbond (l'équivalent flamand de la Ligue des familles) révèle que la plupart des familles estiment que les dispositions actuelles autour du congé de maternité sont insuffisantes. L'organisation plaide en faveur d'une extension des systèmes de congé existants.

90% des mères et 75% des pères trouvent que le congé de maternité est trop court

© iStock

"Le sondage révèle que la plupart des parents ne trouvent pas que le congé de maternité est trop court, mais beaucoup trop court", explique Elke Valgaeren, chef de service du bureau d'étude. "C'est ce que disent plus de 90% des mamans et trois quarts des papas, quel que soit leur statut social." Moins de 10% des parents trouvent que le congé de maternité tel qu'il existe aujourd'hui est suffisamment long.

Plus de repos

Le fait que beaucoup de femmes cherchent des façons de prolonger leur congé de maternité prouve que les mères souhaitent plus de repos après la naissance de leur enfant. "À peine une maman sur cinq retourne travailler directement après son congé de maternité. Elles utilisent leur congé parental, un congé impayé ou leurs jours de congé légaux pour prolonger leur congé de maternité", déclare Valgaeren.

Encore selon le Gezinsbond, il y a beaucoup de mères qui utilisent ce système, mais ce n'est pas possible pour tout le monde. "Parfois, c'est financièrement impossible, la mère n'y a pas droit ou l'employeur ne l'accepte pas", explique Valgaeren. "Prendre congé juste après la naissance signifie moins de possibilités de vacances plus tard dans l'année ou quand le bébé grandit."

Les pères aussi demandent plus de temps

Par ailleurs, le sondage révèle que les pères et les coparentes estiment que leur congé de naissance - généralement dix jours après l'accouchement - est trop court et souhaitent plus de temps pour s'occuper de l'enfant.

"Les résultats de notre enquête prouvent très clairement qu'à un moment de transition aussi important de leur vie, les pères et les mères nécessitent plus de temps". Le Gezinsbond cite une étude des Nations Unies qui prouve que la première année est capitale pour le développement de l'enfant.

La proposition très controversée de la présidente de l'Open VLD Gwendolyn Rutten de partager le nombre de semaines de congé après la naissance entre les deux partenaires n'est pas très bien accueillie. "Ce n'est pas l'aspiration de donner plus de temps aux pères, mais l'idée que les mères donnent une partie de leur temps précieux et trop court", conclut Valgaeren. (JH)

Vous trouverez l'étude complète ici.

Nos partenaires