85 sans-papiers afghans en grève de la faim à Ixelles depuis 14 jours

15/06/11 à 07:41 - Mise à jour à 07:41

Source: Le Vif

85 sans-papiers afghans ont entamé le 31 mai dernier une grève de la faim pour attirer l'attention du gouvernement sur le situation et pour demander leur régularisation. Ils semblent déterminés à aller jusqu'au bout, dix d'entre eux refusant désormais de boire. Mais ils constatent qu'il y a très peu de répondant.

85 sans-papiers afghans en grève de la faim à Ixelles depuis 14 jours

© BELGA

Quatre-vingt-cinq sans-papiers afghans logeant dans un immeuble inoccupé à Ixelles, dans la rue de la Concorde, sont en grève de la faim depuis le 31 mai afin que le gouvernement fédéral régularise leur situation. Certains sont dans un état de grande faiblesse mais se disaient mardi néanmoins déterminés à jeûner jusqu'à la mort afin d'attirer l'attention de la population belge et du gouvernement sur leurs conditions de vie.

Depuis quelques jours, dix d'entre eux ont décidé de ne plus boire d'eau ni d'ingérer du sucre ou du sel tandis que les 75 autres continuent d'avaler un mélange d'eau salée. Trop affaiblis pour se tenir debout, la plupart demeurent alités.

Des grévistes ont affirmé à Belga que les ambulances refusent de prendre en charge les malades et que c'est seulement sous leur insistance, qu'elles acceptent parfois de s'exécuter. Un seul médecin est venu les voir depuis le 31 mai et les grévistes s'étonnent que la commune ne vienne pas prendre de leurs nouvelles. Certains se sont dits résolus à se laisser mourir si le gouvernement continue à refuser de régulariser leur situation. Ils ont insisté sur le fait qu'ils ne voyaient pas d'autre alternative pour se faire entendre. Selon un gréviste, tous séjournent en Belgique depuis 3 à 9 ans.

Avec Belga

Nos partenaires