75% des Belges se disent favorables à un impôt sur la fortune

16/11/12 à 06:48 - Mise à jour à 06:48

Source: Le Vif

Trois Belges sur quatre sont favorables à un impôt sur la fortune selon une enquête Ipsos/RTL/Le Soir publiée dans Le Soir vendredi. 86% des Belges sont opposés à une hausse de la TVA, rapporte également le quotidien.

75% des Belges se disent favorables à un impôt sur la fortune

© Thinkstock

Une autre question posée dans cette enquête est relative à une taxe sur les transactions boursières spéculatives. 80% des Belges y sont favorables. "C'est même la mesure budgétaire la plus populaire parmi celles soumises aux sondés", souligne le quotidien.

Pour le reste, 69% des Belges se disent favorables à une hausse de la taxation des voitures de société selon le sondage. L'index reste quant à lui sacré pour l'écrasante majorité des sondés. Seulement 5% se prononcent pour sa suppression. Par contre, dans le cas où cette suppression d'index ne concernerait que les salaires les plus élevés, 53% des personnes interrogées y sont favorables.

L'enquête a été menée entre le 9 et le 11 novembre auprès de 987 personnes âgées de 18 ans et plus et formant un panel représentatif de la population. La marge d'erreur maximale est de 3,04%.

Plus de 40% des agences bancaires belges ont disparu depuis 2000Depuis l'an 2000, 42% des agences bancaires en Belgique ont disparu, rapporte L'Echo vendredi sur base de données communiquées par Febelfin. L'emploi dans le secteur bancaire connaît quant à lui une diminution de 20% sur la même période.

En 2000, la Belgique comptait 6.693 agences bancaires appartenant aux banques. Onze ans plus tard, elles n'étaient plus que 3.881, soit une diminution de 40%. Une érosion qui n'est pas prête de s'arrêter puisque le réseau belge d'agences est encore dense et que la banque en ligne continue son développement.

Le nombre d'emplois dans le secteur bancaire a également diminué sur la même période, mais dans une moindre mesure. En 2000, 76.364 personnes travaillaient dans le secteur bancaire contre 60.860 en 2011, ce qui représente une diminution d'un peu plus de 20%.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires