686.175 euros déboursés par la SNCB en frais de taxis pour raccompagner ses clients

22/10/13 à 07:00 - Mise à jour à 07:00

Source: Le Vif

En quatre ans, la SNCB a payé 686.175 euros en frais de taxis à cause de trains supprimés. La société de chemins de fer confie en effet le retour de ses passagers à des taxis lorsque le dernier train du soir est annulé, peut-on lire mardi dans les quotidiens de Sudpresse.

686.175 euros déboursés par la SNCB en frais de taxis pour raccompagner ses clients

© Belga

L'article 36 des conditions de transports est catégorique: la SNCB se doit de trouver un mode de transport alternatif lorsqu'un voyageur ne peut pas poursuivre son voyage le jour-même en raison de la suppression, du retard ou du manquement de correspondance entre deux trains. Cette disposition a coûté à la société 686.175 euros en frais de taxis ces quatre dernières années. Après avoir battu des records en 2011 (231.389 euros), la note a nettement baissé en 2012 pour se limiter à 147.741 euros.

"Aucune disposition n'a été prise en 2012 pour limiter l'accès à ce service prévu dans nos conditions de transport depuis le 1er décembre 2009", précise Nathalie Piérard de la SNCB. La baisse s'explique en partie par le fait que les contrats avec les sociétés de taxis sont régulièrement renégociés.

En quatre ans, 9.335 courses de taxis ont été comptabilisées. A raison d'une moyenne de deux personnes par véhicule, c'est près de 19.000 passagers qui ont été convoyés vers leur gare de destination.

Dans la grande majorité des cas, il s'agissait de voyageurs dont le dernier train du soir avait été supprimé pour une raison ou l'autre ou qui étaient dans l'incapacité d'attraper leur correspondance à cause du retard.

En savoir plus sur:

Nos partenaires