500 ans du protestantisme : les 2 premiers martyrs ont été brûlés sur la Grand-Place

11/10/17 à 09:22 - Mise à jour à 09:22
Du LeVif/l'Express du 06/10/17

En 1523, les deux premiers martyrs de la Réforme sont brûlés vifs pour hérésie sur la Grand-Place de Bruxelles. Faudra-t-il attendre 2023 pour qu'y soit rappelée cette date clé de l'histoire européenne ?

"Un épais nuage de fumée noire et âcre s'éleva lentement vers le ciel, enveloppant la tour de l'hôtel de ville comme un voile de deuil. La foule indignée et tumultueuse s'était finalement dispersée en maugréant, impuissante à s'opposer à cette manifestation macabre de la tyrannie... " C'est ainsi que Michel Dandoy décrit, dans Le Protestantisme. Mémoire et perspectives (Racine, 2005), l'exécution par le feu, le 1er juillet 1523, sur la Grand-Place de Bruxelles, de Henri Voes et Jean van Esschen, deux frères augustins condamnés pour " hérésie ". Ce sont, tous pays confondus, les premiers martyrs de l'histoire de la Réforme. Très ému, Martin Luther composera, quelques semaines plus tard, son premier cantique en leur mémoire, Un beau chant des deux martyrs de Christ, brûlés à Bruxelles par les sophistes de Louvain.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos