3,8 % d'accidents mortels en plus en 2011

05/03/12 à 08:05 - Mise à jour à 08:05

Source: Le Vif

Le nombre de personnes tuées lors d'accidents de la route a augmenté, en 2011, de 3,8% par rapport à 2010, indique l'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR), dans son nouveau baromètre de la sécurité routière. La Flandre (+1,1%) et surtout la Wallonie (+8,8%) enregistrent une augmentation du nombre d'accidents mortels.

3,8 % d'accidents mortels en plus en 2011

© Image Globe

Le nombre de tués sur les lieux de l'accident est passé, en 2011, de 742 à 770 en Belgique. La Flandre et la Wallonie ont respectivement comptabilisé 382 et 371 décès, tandis que 17 personnes ont trouvé la mort dans la région de Bruxelles-Capitale.

Les provinces de Luxembourg (+27,0%) et d'Anvers (+24,4%) ont enregistré les hausses les plus sensibles. Une baisse de plus de 10% a par contre été remarquée dans les provinces de Flandre-Orientale (-12,8%), du Brabant flamand (-10,8%) et du Limbourg (-10,7%).

Le nombre total de tués sur les routes belges pourrait passer, en 2011, à 875, si l'on tient compte des personnes décédées dans les 30 jours suivant l'accident, selon des estimations de l'IBSR.

L'objectif européen d'une réduction de 50% du nombre de décès sur les routes en 2020 par rapport à 2010 dans les pays de l'Union européenne (UE) semble s'éloigner, constate encore l'IBSR. Le but initial était d'atteindre un maximum de 620 tués en 2015 et de 420 en 2020.

La hausse de 2011 constitue par ailleurs un coup d'arrêt brutal après la diminution de 10,9% observée entre 2009 et 2010 (de 943 à environ 840 tués), a poursuivi l'IBSR.

Les importantes précipitations causées par les températures douces du mois de décembre 2011 expliquent partiellement cette évolution négative. La neige et le froid des mois de décembre précédents avaient engendré, de leur côté, une baisse du nombre d'accidents mortels, selon l'IBSR.

"Une tendance inquiétante"

Cette hausse est une "tendance inquiétante", a réagi le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet. "Même si les résultats sont la conséquence des conditions météo exceptionnelles de la fin 2010, il est inquiétant de constater que le nombre de morts sur les routes ne baisse plus. Il me semble indispensable d'insuffler une nouvelle impulsion à la politique de sécurité routière. C'est pour cela que j'étudierai ces prochaines semaines, en collaboration avec l'IBSR, comment contrer cette tendance", a indiqué M. Wathelet (cdH) dans une réaction.

L'IBSR organisera le 28 mars une journée Go for Zero pour sensibiliser les usagers de la route au fait que chaque mort est une victime en trop et que la sécurité routière peut s'améliorer, à condition que chacun apporte sa pierre à l'édifice.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires