2500 véhicules flashés à cause du smog

01/02/11 à 11:32 - Mise à jour à 11:32

Source: Le Vif

2500 conducteurs en excès de vitesse ont été pris sur le fait par la police fédérale lundi, premier jour où l'alarme smog a été mise en application suite aux concentrations élevées de particules fines. Des contrôles de vitesse sont encore organisés aujourd'hui.

2500 véhicules flashés à cause du smog

© Belga

La Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE) a noté que 13 endroits de Belgique présentaient des concentrations de particules fines trop élevées. Les concentrations de particules fines étaient lors de ces dernières 24 heures plus élevées que la limite critique de 70 µg/m3 dans plusieurs endroits du pays. C'est principalement dans le Limbourg, l'ouest de la province de Liège, le Brabant wallon et les environs de Charleroi que les concentrations relevées étaient trop importantes.

La concentration de particules fines devrait atteindre son pic cette après-midi, pour ensuite revenir à la normale durant la nuit de mardi à mercredi.

Les particules fines présentes en grande quantité peuvent avoir un effet néfaste sur la santé voire même être dangereuses pour les personnes souffrant de troubles respiratoires ou cardiovasculaires. Il a été établi que même une exposition de courte durée (de l'ordre d'une journée), pouvait avoir un effet néfaste si la qualité de l'air est mauvaise.

Afin de limiter ces pics de concentration, l'alarme smog est d'application depuis hier matin. La vitesse autorisée est de 90km/h sur les autoroutes en Wallonie et en Flandre et de 50 km/h à Bruxelles. Des caméras automatiques placées dans les zones ont été réglées afin de pouvoir constater les infractions. Une vitesse maximale de 162 km/h a cependant été constatée à Liège, une des régions où les concentrations en particules fines relevées étaient trop importantes.

Des contrôles ont été effectués sur les autoroutes de l'ensemble du pays sauf dans les provinces du Limbourg et du Luxembourg où il n'y a pas de zones de pic de pollution. Des contrôles de vitesse similaires seront également organisés mardi.

Fin de la gratuité des TEC mercredi

Les TEC ne seront plus gratuits à partir de mercredi 2h00 du matin en raison de la fin des mesures de réduction d'émissions annoncée dans la nuit de mardi à mercredi. La gratuité des transports en commun wallons avait été accordée mardi à partir de 2h00 du matin pour les usagers réguliers ou occasionnels à la suite de l'annonce de l'alerte SMOG.

Selon la première évaluation, les TEC n'ont pas remarqué une augmentation de la fréquentation des transports en commun. La mesure de gratuité en cas d'alerte SMOG a été mise en place par la Région wallonne en janvier 2010. "C'est une bonne mesure mais elle n'est pas encore assez connue et le comportement des usagers est difficile à changer. Il faudra voir sur le long terme", a indiqué Stéphane Thiery, le porte-parole des TEC.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires