2.400 logements bruxellois à la disposition des habitants

29/02/12 à 16:14 - Mise à jour à 16:14

Source: Le Vif

L'offre de logements publics à destination de ménages défavorisés s'est vue enrichie de 2400 logements. C'est bien, mais pas suffisant puisqu'il reste encore 50.000 ménages en attente et certaines communes traînent des pieds pour augmenter l'offre.

2.400 logements bruxellois à la disposition des habitants

© Belga

Les outils mis en place par la Région bruxelloise pour soutenir l'offre de logements publics à destination de ménages défavorisés ont connu une montée en puissance l'an dernier, en (re)mettant quelque 2.400 unités à la disposition des habitants, a affirmé mercredi le secrétaire d'État bruxellois du Logement Christos Doulkeridis.

Il s'agit notamment de 746 nouveaux logements produits dans le cadre du plan régional pour la construction de 5.000 logements en majorité sociaux. De son côté, le Fonds du Logement qui accorde des prêts hypothécaires à un public peu argenté à des taux préférentiels a franchi pour la première fois la barre des 1.000 prêts accordés en un an (733 en 2010). Il a aussi mis en location quelque 372 logements à des ménages à faibles revenus (50 en 2006).

Les Agences Immobilières Sociales ont quant à elles connu une nouvelle poussée de 204 logements privés pris en gestion publique et loués à des prix inférieurs à ceux du marché. Cela leur a permis de dépasser les 3.000 logements pris en gestion.

La Société de Développement de la Région Bruxelloise a lancé en 2011 la construction de 233 logements destinés à des ménages à revenus moyens. Enfin, 116 logements ont été mis à la disposition des Bruxellois dans le cadre des contrats de relance de quartiers en déclin. L'illustration financière du coup d'accélérateur observé depuis 2009, selon Christos Doulkeridis: les sociétés de logement social de la capitale ont utilisé près de 100 millions d'euros pour leurs investissements en 2011 (+285% par rapport à 2008. Mais la partie est loin d'être gagnée, a dit Christos Doulkeridis, au cours d'une conférence de presse. Près de 50.000 ménages sont en attente d'une réponse publique pour exercer leur droit au logement et certaines communes traînent des pieds pour augmenter l'offre.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires