14-18 et "les gifles pour Liège"

09/08/14 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Le Vif

Conseiller communal MR à Liège, Louis Maraite s'est fendu sur Facebook d'un long commentaire déplorant le caractère trop peu liégeois des commémorations du début de la Guerre 1914-18, ce lundi 4 août.

14-18 et "les gifles pour Liège"

"La façon dont on a écarté les Liégeois de cette fête est une véritable gifle. Pourquoi ne pas avoir invité les comités de quartiers dans lesquels se trouvent les douze forts ?"

L'ancien rédacteur en chef du quotidien La Meuse dénonce aussi le caractère convenu de la célébration. "J'entends que la cérémonie télévisée de lundi matin à Cointe a été totalement organisée par la chancellerie du Premier ministre qui, au passage, se croyait à Mons. C'est une erreur. On a eu droit à une cérémonie service minimum."

Pour l'élu libéral, il a manqué "la chaleur, la convivialité liégeoise". Un simple accro ? Non, une tendance de fond. "Cela démontre ce que l'on sait : le pouvoir n'est plus à Liège. Liège est utilisée par les puissants quand ils en ont besoin et oubliée le reste du temps." Ce déclin de la Cité ardente serait notamment illustré par l'arrivée de Paul Magnette à la tête du gouvernement wallon.

"L'écartement de Liège se poursuit avec la non-désignation par le PS de Jean-Claude Marcourt comme ministre-président de la Région wallonne, s'émeut Louis Maraite. On n'a pas assez dit que c'était, là aussi, une gifle pour Liège."

En savoir plus sur:

Nos partenaires