12.000 bougies à l'eau pour les emplois perdus chez Arcelor

08/05/13 à 06:18 - Mise à jour à 06:18

Source: Le Vif

Plusieurs centaines de personnes ont assisté, mardi soir à Liège, à la mise à l'eau de 12.000 bougies symbolisant les pertes d'emplois qui devraient suivre la fermeture de plusieurs sites sidérurgiques d'ArcelorMittal.

12.000 bougies à l'eau pour les emplois perdus chez Arcelor

© IMAGEGLOBE

"L'idée est de faire un événement artistique et solidaire qui met en lumière la problématique des licenciements chez ArcelorMittal, mais aussi tous ceux qui vont découler des fermetures", a expliqué Bénédicte Moyersoen, artiste à l'initiative de l'action.

"L'événement s'inspire de la culture indienne de Mittal, de la mise à l'eau des offrandes sur le Gange. La Meuse est notre fleuve sacré à nous, elle nous donne la possibilité de développer l'industrie. Le but est de faire le lien entre les deux cultures."

Les bougies ont été placées sur des barquettes en carton, avant d'être mises à l'eau dès 20h30, aux abords du haut-fourneau 6, à Seraing. "Toute l'organisation est basée sur la solidarité", a précisé l'artiste. "Sans les dizaines de bénévoles très motivés, on ne pourrait pas y arriver."

L'idée avait été lancée il y a une dizaine de jours. Bénédicte Moyersoen s'est entourée d'un collectif d'artistes et a notamment été soutenue par les syndicats et les forces politiques liégeoises.

Débutée vers 20h30, la mise à l'eau a pris plus de temps que prévu. "C'était difficile à anticiper", constate l'organisatrice. "Au total, cela devrait prendre plus de deux heures..."

Vers 21h30, des feux de Bengale ont été allumé au sommet du haut-fourneau par des travailleurs d'ArcelorMittal. Plusieurs centaines de personnes ont assisté à l'événement depuis le pont de Sclessin, fermé pour l'occasion.

En savoir plus sur:

Nos partenaires