1.800 militaires mobilisés, "la situation devient doucement intenable"

11/04/16 à 08:10 - Mise à jour à 09:05

Source: Belga

Avec 300 militaires supplémentaires déployés à partir de ce lundi, le nombre d'entre eux engagés dans l'opération "Vigilant Guardian" pour renforcer la sécurité, principalement dans le métro bruxellois, a atteint 1.800 hommes et femmes, a indiqué le Syndicat libre de la Fonction publique (SLFP) Défense.

1.800 militaires mobilisés, "la situation devient doucement intenable"

© Belga

"La Défense déploiera 300 militaires de plus à partir de lundi 11 avril pour la sécurisation des rues de Bruxelles parce que des nouvelles gares de métros seront ouvertes maintenant que les vacances de Pâques sont derrière le dos. Comme toujours, les militaires répondront consciencieusement à la demande mais la situation devient tout doucement intenable. Le total des troupes engagées est entretemps estimé à 1.800", a indiqué un des dirigeants du syndicat libéral, Gilles Van Oosthuijze, dans un communiqué.

Le SLFP réclame "une solution structurelle" pour mettre fin au "système de colmatage des brèches", expliquant que des militaires, dans certaines fonctions, ont dû rentrer leur casque pour le transmettre à d'autres, déployés en rue. Selon M. Van Oosthuijze, "trop peu de moyens sont libérés pour prévoir du matériel pour de telles opérations". Il explique que des gilets pare-éclats sont encore toujours empruntés aux Américains, des exercices de tir sont supprimés par manque de munitions, que l'équipement est devenu insatisfaisant ou mal entretenu.

Des 400 millions d'euros libérés l'année dernière par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, 300 millions d'euros ont trouvé une destination. Le SLFP-Défense plaide pour que les 100 millions restants servent à mieux équiper le personnel militaire et prévoir des entraînements pour qu'une rotation plus large puisse être organisée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires