1.800 migrants secourus mardi en Méditerranée, de nombreuses opérations encore en cours

04/10/16 à 20:28 - Mise à jour à 20:29

Source: Belga

(Belga) Les gardes-côtes italiens ont annoncé avoir coordonné le secours de 16 embarcations avec 1.800 migrants à bord au large de la Libye, où les opérations se poursuivaient autour d'une quinzaine d'autres bateaux surchargés.

1.800 migrants secourus mardi en Méditerranée, de nombreuses opérations encore en cours

1.800 migrants secourus mardi en Méditerranée, de nombreuses opérations encore en cours © BELGA

Alors que plus de 6.000 migrants avaient déjà été secourus lundi et que nombre de bateaux de secours étaient en route pour les débarquer en Italie, une trentaine d'embarcations de fortune ont été signalées. Les gardes-côtes italiens, qui coordonnent les secours dans les eaux internationales au nord de la Libye, n'ont pas signalé de victime dans l'immédiat. Quatre personnes, dont une femme enceinte souffrant de complications, ont toutefois été évacuées par hélicoptère. Lundi, les gardes-côtes italiens avaient fait état de neuf migrants décédés lors de diverses opérations, tandis qu'un responsable des gardes-côtes libyens avait annoncé que les cadavres de 11 femmes et deux enfants avaient été repêchés. Mardi dans la matinée, un photographe de l'AFP à bord de l'Astral, un voilier affrété par l'organisation espagnole ProActiva Open Arms, a vu des centaines de migrants attendre de l'aide à bord de plusieurs embarcations. Il a en particulier signalé un bateau de pêche avec peut-être un millier de personnes à bord, réparties sur trois niveaux entre les ponts et la soute. "Il y a des gens qui sautent à la mer", en espérant se faire repêcher, a-t-il raconté, précisant qu'un avion militaire espagnol avait largué des radeaux de survie dans l'attente d'autres navires de secours. Comme plusieurs autres navires de secours privés trop petits pour prendre des migrants à bord, l'Astral patrouille dans les eaux internationales au large de la Libye pour repérer et sécuriser les embarcations, en distribuant des gilets de sauvetage, en repérant les urgences médicales et en maintenant le calme, avant de participer au transfert des migrants vers des bateaux plus importants. (Belga)

Nos partenaires