1.800 migrants secourus et 3 morts au large de la Libye

31/08/16 à 20:10 - Mise à jour à 20:10

Source: Belga

(Belga) Trois personnes ont été retrouvées mortes mercredi dans un canot au large de la Libye, où les gardes-côtes italiens ont annoncé avoir coordonné le secours de 1.800 migrants dans la journée, portant à près de 12.500 le total depuis dimanche.

1.800 migrants secourus et 3 morts au large de la Libye

1.800 migrants secourus et 3 morts au large de la Libye © BELGA

Les trois personnes décédées ont été retrouvées à bord d'un canot pneumatique avec des dizaines de survivants, a expliqué un porte-parole des gardes-côtes. La cause des décès n'a pas été précisée mais sur les embarcations de fortune, les émanations de carburant, l'hypothermie ou la déshydratation peuvent être fatales en quelques heures. Compte tenu de l'afflux de migrants en mer ces derniers jours, le faible nombre de victimes constitue cependant un exploit "exceptionnel" pour les secours, selon Flavio di Giacomo, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Italie. Fin mai, plus de 13.000 migrants avaient été secourus en moins d'une semaine lors d'une autre vague de départs au cours de laquelle une série de naufrages avaient fait des centaines de morts. Et malgré l'importance de la vague d'arrivées actuelle, le total des migrants débarqués, originaires en quasi-totalité d'Afrique subsaharienne, reste dans la lignée de l'année dernière. Selon les statistiques du ministère de l'Intérieur établies mercredi matin, l'Italie a accueilli 112.097 migrants depuis le début de l'année, contre 116.149 à la même période en 2015, même si une partie des migrants secourus ces derniers jours n'avaient pas encore débarqué. Mardi, une Nigériane a profité du temps à bord d'un navire de la marine italienne pour demander à l'aumônier de baptiser sa fille de 3 mois, Noa Mary. Le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, a annoncé en fin d'après-midi avoir convenu avec son homologue maltais, Joseph Muscat, qu'une petite partie des migrants seraient accueillis à Malte, et non pas en Italie comme c'est systématiquement le cas. Cependant, "il n'y a pas de situation critique côté italien, le système d'accueil et d'identification systématique est bien rôdé", a assuré M. di Giacomo. Ces efforts d'identification, associés à la fermeture de fait des frontières au nord de la péninsule pour les migrants, font pourtant peser une pression inédite sur le réseau des structures d'accueil: selon le ministère, ce réseau en perpétuel développement héberge actuellement près de 148.000 demandeurs d'asile, contre 103.000 en 2015 et 66.000 en 2014. (Belga)

Nos partenaires