Belgique-Russie: la Croix-Rouge renforce son dispositif avec plus de 160 secouristes

20/06/14 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Source: Le Vif

(Belga) En raison de l'affluence des supporters devant les écrans géants, la Croix-Rouge de Belgique a annoncé vendredi qu'elle renforcera le dispositif préventif de secours pour le deuxième match des Diables Rouges à la Coupe du monde, dimanche à 18h00. Au total, plus de 160 secouristes seront mobilisés jusque lundi 1h00 en 14 endroits en Wallonie et à Bruxelles.

Belgique-Russie: la Croix-Rouge renforce son dispositif avec plus de 160 secouristes

Cinq dispositifs seront déployés à Bruxelles autour des écrans géants installés à Auderghem, Woluwe-Saint-Pierre, Jette, au stade Roi Baudouin et à Tour et Taxis. Plus de 80 secouristes seront présents, dont 34 uniquement pour le stade Roi Baudouin. Quatre ambulances sont prévues pour intervenir aux endroits où des mouvements de foule seraient signalés. Un poste de commandement centralisé sera installé à la police fédérale. Ce dernier sera constitué de trois membres de la Croix-Rouge. Une porte-parole à la Stib indique que la station de métro Roi Baudouin sera fermée de 19h00 à 21h00 pour éviter les encombrements constatés lors du match de mardi. Les supporters sont invités à se diriger vers les stations Houba-Brugmann ou Heysel. Huit métros supplémentaires sont prévus en appui au réseau normal. Etant donné que des vitres ont été cassées dans 5 rames lors du match précédent, la Stib lance un appel au respect du matériel. En Wallonie, deux ambulances seront en stand-by et 80 secouristes seront mobilisés. Neuf dispositifs seront déployés à Ougrée, Namur, Binche, Ottignies, Amay, Charleroi et Mons. Ces deux dernières villes auront chacune deux dispositifs en place sur leur territoire. A Bruxelles, la rencontre Belgique-Algérie a donné lieu à 35 soins et 12 évacuations en ambulance. Un homme de 41 ans est par ailleurs décédé à la suite d'une chute d'une statue, place de la Bourse. Environ 12.000 personnes s'étaient rendues au stade Roi Baudouin. En Wallonie, très peu d'interventions avaient été signalées, hormis quelques bagarres et une personne sérieusement brûlée à Charleroi avec un feu de bengale. (Belga)

Nos partenaires