Belgian Cockpit Association dénonce l'assouplissement de normes de vent à Brussels Airport

22/08/13 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Le Vif

(Belga) La Belgian Cockpit Association s'étonne que les normes de vent prochainement appliquées à Brussels Aiport aient récemment été relevées à 7 noeuds par vent constant, et à 12 noeuds avec rafales. "En cas de rafales, cela représente plus du double des maxima de vent arrière autorisés précédemment", souligne Francis Uyttenhove, de la BeCA. Au cabinet du secrétaire d'Etat à la Mobilité Melchior Wathelet, on rétorque que les nouvelles normes sont déjà d'application dans de nombreux aéroports internationaux. "Elles ont été validées par un institut international indépendant, chargé spécifiquement de ce domaine", précise-t-on.

Belgian Cockpit Association dénonce l'assouplissement de normes de vent à Brussels Airport

La BeCA explique qu'elle avait précédemment obtenu "que les critères de vent pour l'utilisation préférentielle des pistes d'atterrissage et de décollage à Bruxelles National soient harmonisés avec les normes internationales OACI, soit un vent arrière de maximum 5 noeuds." "Trop de vent arrière peut être la source d'approches et d'atterrissages instables, qui peuvent causer des atterrissages très durs et occasionner des sorties de piste", explique l'association de pilotes. La BeCA ajoute que "beaucoup" d'appareils ne sont pas certifiés pour pouvoir atterrir avec des vents arrières maximum de 12 noeuds. Elle insiste sur le fait que de toute manière "approcher cette limite n'est pas applicable pour une utilisation quotidienne, la meilleure manière d'opérer en toute sécurité reste par vent de face". Le cabinet du secrétaire d'Etat à la Mobilité rappelle que la décision prise fin juillet est la mise en oeuvre d'accords fixés en 2008 et en 2010. Il s'étonne dès lors de la réaction tardive et non justifiée, d'après lui, de la BeCA. Les nouvelles normes de vent seront d'application à la mi-septembre. (Belga)

Nos partenaires