Belges en Syrie - Aucun mandat d'arrêt décerné à l'issue de la troisième série de perquisitions

26/02/14 à 18:55 - Mise à jour à 18:55

Source: Le Vif

(Belga) Trois individus ont été déférés mercredi devant un juge d'instruction, à l'issue des nouvelles perquisitions à Bruxelles, pour le troisième jour consécutif, dans l'enquête sur l'enrôlement de combattants pour la Syrie. Les trois personnes soupçonnées ont été libérées sous conditions. Sept autres ont été entendues par la police judiciaire fédérale, indique le parquet fédéral.

Selon le parquet fédéral, les suspects auraient recruté des jeunes pour aller combattre en Syrie. Un certain nombre de ces jeunes seraient déjà partis. Lundi matin plus de 150 enquêteurs avaient effectué des perquisitions à une vingtaine d'adresses bruxelloises ainsi qu'à d'autres endroits du pays. Un vingtaine de personnes avaient été interpellées, dont dix avaient été placées sous mandat d'arrêt. Trois autres ont été libérées sous conditions tandis que le juge de la jeunesse a placé deux suspects mineurs d'âge dans un centre fermé. Mardi, les enquêteurs de la police judiciaire fédérale ont encore mené quatorze perquisitions et appréhendé quatorze personnes en région bruxelloise. Quatre d'entre elles ont été présentées au juge d'instruction qui en a placé deux sous mandat d'arrêt et a libéré les deux autres sous conditions. Mercredi, une troisième série de perquisitions a eu lieu. Les enquêteurs ont mené neuf perquisitions et interpellé dix personnes. Aucun mandat d'arrêt n'a finalement été décerné. Les douze suspects qui ont été placés sous mandat d'arrêt lundi et mardi comparaîtront vendredi devant la chambre du conseil de Bruxelles. (Belga)

Nos partenaires