Bébé volé sous Franco, une Espagnole retrouve sa mère 50 ans après

19/01/13 à 18:02 - Mise à jour à 18:02

Source: Le Vif

(Belga) Une Espagnole a retrouvé sa mère près de cinquante ans après avoir été enlevée à sa naissance, un des nombreux cas de "bébés volés" pendant l'ère franquiste, a annoncé samedi la police.

Le régime de Francisco Franco permettait l'enlèvement de nouveaux-nés lorsque les parents étaient des opposants de gauche ou quand l'enfant était né hors mariage. Des groupes de victimes affirment que cette pratique a continué après la mort de Franco en 1975. L'Espagnole originaire de Valence, dont le cas est le dernier en date à avoir été résolu, soupçonnait depuis longtemps qu'on l'avait enlevée à sa mère à sa naissance. Elle a entamé une procédure judiciaire pour retrouver sa mère et cette démarche a finalement abouti. La police a précisé dans un communiqué qu'elle avait examiné les registres d'hôpitaux et identifié une femme dont l'ADN prouvait qu'elle était la mère biologique. A l'hôpital où elle avait accouché en 1964, on lui avait dit que son bébé était mort-né. Quand sa fille l'a retrouvée, "elle était très surprise et heureuse", car toutes ces années elle avait cru que son enfant, "dont on ne lui avait même pas dit le sexe", était mort, selon le communiqué de la police. Des associations de victimes comme SOS Bebes Robados (SOS Bébés volés) pensent que des centaines de milliers de nouveaux-nés ont été enlevés sous le régime de Franco. Seuls environ 1.500 cas ont été portés devant la justice et les juges ont souvent classé de tels dossiers au motif qu'il y avait prescription des faits, selon les associations. (PVO)

Nos partenaires