Batibouw - Des assurances solde restant dû moins chères mais encore discriminatoires

19/02/13 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

Source: Le Vif

(Belga) À l'approche de Batibouw, Test-Achats met en garde les candidats bâtisseurs contre les pièges que leur tendent certains organismes de crédit hypothécaire et assureurs. Test-Achats en appelle au législateur à "prendre des mesures afin d'accroître la concurrence entre les assureurs et de protéger le plus possible la vie privée des preneurs d'assurance (solde restant dû)".

Batibouw - Des assurances solde restant dû moins chères mais encore discriminatoires

Désormais, à profil égal, les assureurs ne peuvent plus faire payer davantage les hommes que les femmes. L'association de défense des consommateurs constate que les primes d'une assurance solde restant dû souscrite par un couple hétérosexuel semblent avoir diminué dans de nombreux cas par rapport aux études comparatives précédentes. De nombreux assureurs semblent toutefois à présent affiner, de plus en plus, les critères qui interviennent dans la fixation de la prime afin de distinguer les personnes ayant un mode de vie sain des autres (membre d'un club de sport, IMC, etc). "Jusqu'où l'on peut fouiner dans la vie privée des consommateurs? ", s'interroge Test-Achats. L'association demande au législateur de mieux encadrer les critères qui entrent en compte dans la fixation de la prime. Dans son magazine à paraître, Test-Achats publie les résultats d'une étude de marché sur l'assurance solde restant dû, une police généralement contractée en même temps qu'un prêt hypothécaire. Ils révèlent d'importantes différences de prix entre des produits comparables. "Un écart de 5.000 euros n'est pas irréaliste." Test-Achats déplore un manque de concurrence. L'association des consommateurs souligne qu'il est parfois préférable de contracter de manière scindée un emprunt plus cher et une assurance solde restant dû plus intéressante. (PVO)

Nos partenaires