Bart De Wever accuse Kris Peeters d'avoir changé son discours et trompé l'électeur

06/03/13 à 08:21 - Mise à jour à 08:21

Source: Le Vif

(Belga) Le président de la N-VA Bart De Wever a accusé mercredi dans La Libre le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) d'avoir "changé son discours du jour au lendemain" et "trompé l'électeur".

Bart De Wever accuse Kris Peeters d'avoir changé son discours et trompé l'électeur

Dans une attaque frontale au chef de l'exécutif flamand, dans lequel figure pourtant la N-VA, M. De Wever évoque l'enjeu des élections de 2014 qu'il résume à un "pour ou contre la N-VA". "On ne peut pas tromper les électeurs deux fois, promettre une révolution copernicienne et accepter ce qui a été accepté. Kris Peeters a changé son discours du jour au lendemain. On lui a offert d'être la figure de proue du CD&V en 2014 et, en échange, il a accepté une certaine loyauté à un futur gouvernement Di Rupo 2." Le chef du premier parti de Flandre défend un confédéralisme qui fera évoluer le fédéral vers une "coquille vide". Dans cette perspective, il refusera de "jouer le jeu de 2007 et 2010 qui consistait uniquement à définir le périmètre de la négociation". Bart De Wever reprend à son compte l'adjectif "copernicien" cher à Kris Peeters, réclamant un "re-engeneering" du pays. Interrogé sur le fait que Kris Peeters semble commencer à reconnaître à Bruxelles le statut de région à part entière et plaide pour un fédéralisme à 2+2, Bart De Wever juge "pas très malin, un an avant les élections, de dire aux francophones ce que l'on est prêt à accepter". Il rappelle pour sa part son plaidoyer pour un modèle à deux Communautés. (BPE)

Nos partenaires