Barroso propose une supervision bancaire

12/09/12 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Source: Le Vif

(Belga) Le président de la Commission européenne a proposé mercredi devant le Parlement européen la création d'une supervision bancaire européenne et plaidé pour un renforcement de l'Union européen via la création d'une "fédération d'Etats-nations".

Barroso propose une supervision bancaire

Pointant le "comportement irresponsable" du secteur bancaire comme l'une des causes de la crise qui sévit depuis trois ans maintenant, José Manuel Barroso a plaidé pour la mise en place d'une supervision bancaire à l'échelle européenne. Celle-ci sera assurée par la Banque centrale européenne (BCE) qui aura le contrôle sur l'ensemble des banques des dix-sept pays de la zone euro, soit quelque 6.000 institutions. "Cette supervision européenne sera le tremplin vers une union bancaire", a défendu le président de la Commission lors de son discours annuel sur l'état de l'Union. Devant les eurodéputés réunis à Strasbourg, M. Barroso est allé plus loin, estimant que seul un approfondissement de la construction européenne pourrait sortir le Vieux continent de la crise et en faire un véritable acteur global. "Ce dont nous avons besoin, c'est une fédération d'Etats-nations. C'est notre horizon politique", a lancé le président de l'exécutif européen, citant notamment une politique commune en matière d'économie, de fiscalité, de défense ou encore de politique étrangère. L'Union européenne, a-t-il ajouté, doit dès lors se préparer à un nouveau traité qui sera élaboré par une convention suivie par une conférence intergouvernementale (CIG). M. Barroso a précisé que sa Commission déposerait à cette fin, et avant les élections européennes de 2014, sa vision de l'Europe et des changements concrets aux traités actuels. (FREDERICK FLORIN)

Nos partenaires