Barroso: "Le modèle chypriote n'était plus viable"

25/03/13 à 13:23 - Mise à jour à 13:23

Source: Le Vif

(Belga) "Le modèle chypriote n'était plus viable", a affirmé lundi le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, au lendemain d'un accord sur un plan européen qui risque de s'avérer très douloureux pour l'économie du pays. Il a appelé à un "redémarrage".

Barroso: "Le modèle chypriote n'était plus viable"

Interrogé sur le sujet lors d'un bref point de presse, M. Barroso a souligné que "la taille du secteur financier n'était pas soutenable" à Chypre. Quant à la question du blanchiment d'argent que le pays est soupçonné d'avoir favorisé, "c'était une source de préoccupation pour l'opinion publique dans certains États membres", a estimé le président de la Commission. Le désendettement et le changement de modèle seront difficiles pour la population chypriote, a admis M. Barroso, pour qui le pays doit désormais "trouver de nouvelles sources de croissance". Il a appelé les autres États membres à faire preuve de "solidarité concrète" vis-à-vis de Chypre, en plus de l'aide de 10 milliards d'euros qui sera déboursée par le Mécanisme européen de stabilité (MES). Notant la petite taille de l'économie du pays, il a souligné que "quelques investissements de sociétés européennes" pourraient faire la différence. Chypre "peut connaître un redémarrage", selon lui. (JAV)

Nos partenaires