Baptêmes estudiantins - Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles n'interviendra pas

02/10/13 à 17:28 - Mise à jour à 17:28

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ne légiférera pas en matière de baptême estudiantin, sauf demande expresse des universités francophones, a indiqué la ministre de la Culture, Fadila Laanan, interrogée au Parlement sur l'incident survenu à Liège lors d'une activité de baptême.

Baptêmes estudiantins - Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles n'interviendra pas

Absent lors de la séance plénière de mercredi, le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, s'est dit, par la voix de sa collègue Fadila Laanan, "très choqué" face à ces "événements intolérables". La ministre de la Culture a rappelé la compétence du conseil d'administration de l'ULg quant à l'encadrement des activités folkloriques de ses étudiants. "Les sanctions disciplinaires seront prises par le conseil d'administration de l'Université de Liège car l'affaire entre dans ses prérogatives", a-t-elle commenté. Et d'ajouter dans sa réponse aux députés Jean-Paul Bastin (cdH) et Véronique Cremasco (Ecolo) que le gouvernement ne légiférerait que si les autorités universitaires en faisaient la demande. La ministre a également exclu d'interdire les baptêmes universitaires, le dérapage qui a mené à l'hospitalisation de la jeune fille le 22 septembre étant dû à des "comportements individuels". Fadila Laanan comme les députés Bastin et Cremasco ont salué la promptitude à réagir du recteur de l'Université de Liège, Bernard Rentier. Ce dernier avait annoncé le 27 septembre envisager l'exclusion des responsables qui encadraient l'activité de baptême à la suite de laquelle la jeune étudiante française, inscrite en première année de vétérinaire à l'ULg, avait dû être placée dans un coma artificiel après avoir ingurgité une importante quantité d'eau. (Belga)

Nos partenaires