Bangladesh - Un leader islamiste condamné à mort pour crimes pendant la guerre d'indépendance

28/02/13 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

Source: Le Vif

(Belga) Un leader du plus grand parti islamiste du Bangladesh a été condamné à mort jeudi pour des crimes de guerre perpétrés au cours de la guerre d'indépendance que le pays a mené contre le Pakistan en 1971.

Delawar Hossain Sayedee, 73 ans, vice-président du parti d'opposition Jamaat-e-Islami, a été condamné par un tribunal spécial sur les crimes de guerre pour son implication dans des meurtres, des pillages, des incendies criminels, des viols et des conversions forcées à l'islam de citoyens hindous pendant le conflit, qui a duré neuf mois. La cour a été mise en place en 2010 pour juger des crimes commis pendant la troisième guerre indo-pakistanaise, qui a vu le Bangladesh (alors appelé Pakistan oriental) s'émanciper de la tutelle d'Islamabad. Selon des estimations, le conflit a fait entre 500.000 et 3.000.000 de décès parmi les civils. Environ 200.000 femmes ont été violées par des soldats pakistanais. La cour est cependant critiquée par l'opposition et par des organisations de défense des droits de l'homme qui la considèrent comme une institution politisée. Ses procédures ne respecteraient pas les normes du droit international. Le juge Fazle Kabir a prononcé le verdict sous haute sécurité. Jamaat-e-Islami a appelé à une grève nationale jeudi pour demander la libération de M. Sayedee, a indiqué le procureur général Mahbue be Alam. (MUA)

Nos partenaires