Bangladesh: 16 morts supplémentaires dans des heurts

03/03/13 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Source: Le Vif

(Belga) Le Bangladesh a déployé dimanche son armée dans le nord du pays, après la mort de seize autres personnes dans les heurts consécutifs à la condamnation à mort d'un leader islamiste convaincu de crimes lors de la guerre d'indépendance en 1971, ce qui porte le bilan des violences à 56 décès.

Bangladesh: 16 morts supplémentaires dans des heurts

Treize personnes ont été tuées par balle dans le nord et le nord-est du pays, et un policier est mort lors d'affrontements avec les manifestants dans le district de Jhenidah (ouest), a indiqué la police auprès de l'AFP. Deux autres personnes étaient mortes samedi soir. Dans le district de Bogra (nord), 10.000 manifestants armés de bâtons, de bombes artisanales et d'autres armes ont attaqué cinq postes de police, qui a répliqué par des coups de feu, a déclaré Shamsul Haq, un haut responsable de la police. "Ils sont arrivés des villages en petits groupes et ont attaqué les stations de police à l'aube. Sept personnes ont été tuées à Bogra", a-t-il dit à l'AFP. L'armée a été déployée dans la ville de Shahjahanpur (nord) pour renforcer la sécurité, a-t-il ajouté. Quatre personnes ont été tuées par balle à Godagari (nord-ouest) après que la police et des gardes-frontières ont ouvert le feu sur des milliers de manifestants sympathisants du Jamaat-e-Islami qui s'en prenaient à la police, a indiqué à l'AFP Alamgir Kabir, le chef des forces de l'ordre de cette zone. Deux personnes supplémentaires ont trouvé la mort samedi soir, dont un étudiant membre du parti au pouvoir, qui aurait été tué par des partisans de Jamaat-e-Islami, selon la police. (HIE)

Nos partenaires