Ban Ki-Moon: "Arrêtez de combattre, commencez à parler"

22/07/14 à 16:58 - Mise à jour à 16:58

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé mardi Israéliens et Palestiniens à déposer les armes et à entamer des négociations pour que le conflit sanglant dans la bande de Gaza cesse enfin.

"Mon message aux Israéliens et aux Palestiniens est le même: +Arrêtez de combattre, commencez à parler. Traitez à la racine les causes du conflit pour que nous ne soyons pas dans la même situation dans six mois ou un an+", a déclaré M. Ban lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. M. Ban a appelé le Hamas et ses alliés à cesser "immédiatement" les tirs de roquettes sur Israël, mais il n'a pas ménagé non plus les autorités israéliennes. "Nous condamnons fortement les attaques de roquettes, elles doivent cesser immédiatement", a souligné le secrétaire général de l'ONU, reconnaissant la "préoccupation légitime et le droit (d'Israël) à se défendre et à défendre ses citoyens". Mais "nous devons adresser les problèmes de fond, notamment la reconnaissance mutuelle, l'occupation, le désespoir et la négation de la dignité (des Palestiniens) pour que les gens ne ressentent plus le besoin de recourir à la violence pour exprimer leurs griefs. L'action militaire n'assurera pas la stabilité et la sécurité d'Israël à long terme", a martelé Ban Ki-moon, appelant les autorités (isréaliennes) à faire preuve d'une "retenue maximum" pour limiter le nombre de victimes civiles à Gaza. De son côté, M. Netanyahu a répété la position officielle de son gouvernement et appelé le monde à faire de même en considérant le mouvement islamiste Hamas comme responsable des centaines de civils tués en deux semaines d'opérations militaires israéliennes. "La communauté internationale doit reconnaître le Hamas comme responsable de la hausse de ses attaques aveugles et de l'utilisation de civils palestiniens en tant que boucliers humains et de les mettre volontairement en danger. Le peuple de Gaza est la victime du régime brutal du Hamas", a jugé M. Netanyahu. (Belga)

Nos partenaires