Baisse du taux de redoublement - Les chiffres de l'échec restent élevés, soulignent les directions d'écoles fondamentales

28/04/14 à 18:19 - Mise à jour à 18:19

Source: Le Vif

(Belga) Les directions d'écoles fondamentales se réjouissent de la baisse du taux de redoublement, mais soulignent cependant la nécessité d'une meilleure formation du corps enseignant pour faire reculer les chiffres de l'échec qui restent très élevés, indiquent-elles lundi dans un communiqué.

Les directions d'écoles fondamentales (AIDE) se réjouissent, en grande partie parce que la baisse "exprime une diminution de situations difficiles vécues par des élèves, des étudiants, des familles". Néanmoins, elles soulignent que le redoublement n'est qu'un des thermomètres de l'enseignement, et que malgré la baisse, les chiffres de l'échec restent très élevés (en fin de secondaire, près de 60% des élèves ont au moins doublé une fois). "Nous pensons qu'une importante partie du redoublement actuel est le résultat de la structure de l'enseignement depuis de nombreuses années. Que si le frémissement positif actuel est structurel, l'on peut considérer que le taux record de notre redoublement y trouve, lui aussi, pour grande partie sa cause." Afin de supprimer durablement le redoublement, les directions d'écoles fondamentales appellent les hommes et femmes politiques à développer une vision à plus long terme en soutenant tous les facteurs essentiels à un suivi adapté à chaque élève. "Il faut injecter les moyens dès le départ, c'est-à-dire: la formation initiale du corps enseignant, et par rebond, des directeurs, inspecteurs,..." (Belga)

Nos partenaires